Du 22 au 26 mars, les étudiants de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille couvrent le Festival du grand reportage d’actualité. Du direct, du fond, des réactions et témoignages des réalisateurs sélectionnés et des équipes du Festival… Bienvenue sur Figr’Actu !

Derniers articles

« Le monteur arrive au bout de la chaîne », Emmanuel Lejeune

Emmanuel Lejeune est monteur depuis 17 ans. Présent au FIGRA avec le réalisateur Pierre Monégier pour présenter leur film Erythrée, la terre des évadés, il répond à nos questions sur le métier de monteur. Monter c’est choisir. Qu’est-ce qui prime dans vos choix ? Une minute montée correspond à environ une heure de rush. Il …

Une caméra face aux lobbies

Une poignée de documentaires présentés à la 24e édition du FIGRA dénoncent le pouvoir démesuré de géants de l’industrie, peu respectueux des citoyens, des travailleurs qu’ils emploient ou de l’environnement. Nous sommes allés à la rencontre de leurs réalisateurs. Altéo, Sanofi et l’industrie des graisses végétales, Bayer et Monsanto, Philipp Morris… C’est à ces géants que …

Jérôme Fritel, du grand reportage au film documentaire

Il a parcouru les zones de conflit pendant douze ans comme grand reporter. Aujourd’hui, son expérience de terrain lui sert pour ses films. Jérôme Fritel, s’est lancé dans le documentaire avec pour objectif, de « décrypter les pouvoirs ».

« Je raconte des histoires vraies », dit Jérôme Fritel. « Que ce soit de l’investigation journalistique ou la réalisation de films documentaires. » Après des études d’économie et de journalisme au Celsa à Paris, il se lance en 1985 dans le métier comme reporter pour VSD sur les zones de conflit. En 2001, se passe de la presse écrite à la la télévision. Ses reportages sont diffusés dans Le Vrai Journal et l’Effet papillon sur Canal Plus.

Depuis 2012, Jérôme Fritel se consacre à la réalisation de documentaires. « J’avais envie de décrypter les pouvoirs économiques et les guerres », confie-t-il.  Le passionné de terrain travaille (…)

Les enfants volés d’Angleterre : « Quand je revois le film, je retiens encore mes larmes »

Stéphanie Thomas et Pierre Chassagnieux présentent cette semaine leur documentaire sur Les enfants volés d’ Angleterre. Un film coup de poing qui dénonce les dérives du système de protection de l’enfance au Royaume-Uni. Pendant 66 minutes, ils transportent le téléspectateur au sein de plusieurs familles dont les enfants ont été retirés pour soupçon de maltraitance. Nous les avons rencontrés après la présentation de leur grand format, qui n’a pas laissé les spectateurs indifférents (…)

Continuer la lecture