Six chiffres pour comprendre les boîtes de production

Nous avons discuté avec Agnès Molia, directrice de la rédaction dans la boîte de production Tournez S’il Vous Plaît, pour dessiner les contours de réalisation d’un film en quelques données.

180 000 €

C’est le budget moyen d’un long format. Les chaînes en financent une partie, mais elles ne participent pas toutes à la même hauteur. A cet investissement s’ajoutent les subventions du Centre National du Cinéma, des régions et d’autres mécènes.

20 boites de prod’

Les 20 plus grosses structures de productions concentrent à elles seules un quart de l’activité. Une dizaine de boîtes de production très importante auxquelles il faut ajouter des centaines de structures de taille moyenne, comme Tournez s’il vous plaît (TSVP), comptant une vingtaine de salariés.

40

C’est le nombre de films produits chaque année par TSVP. Cette année, TSVP présente deux films en compétition au festival du FIGRA : « Corvéables à merci, le scandale des bonnes asiatiques », réalisé par Alexandra Jousset et Gratiane de Moustier.  Et « Birmanie – le pouvoir des moines » de Joël Curtz et Benoit Grimont.

52 minutes

C’est le format type du documentaire. Et pourquoi pas 60 minutes ? Réponse : à l’origine, pour prévoir des coupures pubs, d’une durée totale de 8 minutes. En moyenne, il faut tourner plus de 100 heures d’images pour réaliser un film de cette longueur. Seulement 10 à 15 % des séquences filmées sont utilisés par le réalisateur.

25

Et près de 25 jours sont nécessaires pour monter un 52 minutes. Alors qu’il ne faut que vingt jours pour le tourner. Et seulement deux jours pour le mixage. C’est à dire le moment où le réalisateur enregistre son commentaire.

2 ans

De la toute première idée, à la diffusion sur une chaîne de télévision, deux ans s’écoulent en moyenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *